Guide de soins du covid-19 en France “pour les nuls” à usage des vaccinés et des non-vaccinés


Ce guide a vocation à s’enrichir avec le temps. Il se veut fondamentalement optimiste et s’appuie avec conviction sur les travaux scientifiques existants publiés ou en cours d’étude, en matière de santé publique et de thérapeutiques médicales, ciblant la pandémie du SARS-Cov-2

.

La modeste ambition de ce guide est de présenter des solutions concrètes, mises en évidence par des scientifiques et des professionnels de santé, à usage tant des non-vaccinés que des vaccinés.

En simplifiant de manière un peu caricaturale et comparativement aux non-vaccinés, les vaccinés victimes d’effets secondaires induits par les vaccins sont plus à même de développer une forme chronique de la pathologie sur le long (voire le très long) terme.


Depuis l’apparition, fin 2019-début 2020, du virus SARS-Cov-2 sur notre territoire national, il faut saluer l’extraordinaire dynamisme de nos scientifiques et de nos professionnel de santé à rechercher des solutions thérapeutiques pour endiguer cette pandémie virale.


Pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres, le Journal numérique FranceSoir a diffusé le 23 novembre 2020 un article abondamment documenté d’un Collectif citoyen intitulé : “Covid-19 : les thérapies proposées s’affinent. Le vaccin, seule issue politique ? Faut-il aller en justice pour avoir la vérité ?” ( https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/therapies-vaccin ).
Cet article met en évidence de nombreux traitements, par ailleurs antérieurement déjà éprouvés dans des cadres thérapeutiques, présentés pour leur aptitude à contribuer à la guérison.


Il est important de savoir pour tout un chacun que, sur la base d’un accord de gré à gré entre un patient et son médecin traitant, la prescription de traitements médicaux contre le covid-19 est tout à fait possible : https://www.lequotidiendumedecin.fr/liberal/exercice/ivermectine-hydroxychloroquine-azithromycine-que-risque-un-medecin-en-prescrivant-ces-traitements . Et en cas de praticiens réfractaires, il est toujours envisageable de faire appel au collectif de médecins engagés "Laissons les médecins prescrire" : https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/ .

 

Protocole de traitement pour les non-vaccinés

Le protocole de traitement pour les non-vaccinés se décompose classiquement en 3 volets :

  • Un volet préventif,
  • Un volet curatif en cas de contraction du virus (pathologie débutante),
  • Un volet curatif en cas d’aggravation des symptômes (pathologie aggravée par des symptômes respiratoires)

 a) Le volet préventif

Comme son nom l’indique, il consiste à renforcer autant que possible son système immunitaire et son métabolisme afin de faire barrage au virus.

Dans le cadre de la pandémie du covid-19, 3 traitements en supplémentation alimentaire sont principalement évoqués dans les publications médicales :

+ Vitamine D-3,

+ Vitamine C (Suivre ce lien pour une description détaillée du rôle de la vitamine C et de ses posologies : https://1scandal.com/la-vitamine-c-par-voie-intraveineuse-tue-le-cancer-et-ils-linterdisent/),

+ Zinc.

 

La vitamine D-3, ou calciférol, joue un rôle important dans la croissance et la minéralisation osseuses, ainsi que dans certains aspects de l'immunité, en particulier l’immunité innée. D’après Vidal ( https://www.vidal.fr/actualites/26529-vitamine-d-et-covid-19-la-supplementation-presente-t-elle-un-interet.html ), ces fonctions de la vitamine D-3 font d’ailleurs consensus. Il est également admis de manière consensuelle que nos modes de vie entraînent un statut déficitaire pour cette vitamine.

Outre la popularité de la vitamine D-3 comme facteur de prévention putatif en général, les raisons qui ont conduit les scientifiques à penser à un éventuel rôle de cette vitamine dans la prévention ou le traitement de la COVID-19 sont les suivantes ( https://www.vidal.fr/actualites/26529-vitamine-d-et-covid-19-la-supplementation-presente-t-elle-un-interet.html ) :

  • les populations les plus à risque de carence en vitamine D-3 (personnes âgées, personnes d'origine africaine ou asiatique, patients souffrant d'obésité, de diabète ou d'hypertension artérielle) sont aussi celles les plus à risque de formes sévères de COVID-19,
  • le déficit en vitamine D-3 semble être associé à un risque augmenté d'infections respiratoires aiguës et, à l'inverse, la supplémentation semble réduire ce risque chez les personnes carencées,
  • la vitamine D-3 est impliquée dans l'immunité innée et pourrait stimuler la synthèse de cytokines anti-inflammatoires et réduire celle de cytokines pro-inflammatoires, ce qui pourrait prévenir les formes sévères de COVID-19

Par ailleurs, des études ont mis en évidence que la vitamine D-3 aide à combattre la maladie inflammatoire chronique intestinale ( http://www.geopolintel.fr/article2641.html ). Or, le coronavirus SARS-CoV-2 se sert d’une molécule présente à la surface des cellules cibles pour les infecter : l’enzyme ACE2. Celle-ci constitue donc une porte d’entrée en servant de récepteur fonctionnel au virus. ACE2 n’est pas seulement exprimée dans les cellules des alvéoles pulmonaires et les cellules contractiles du muscle cardiaque (myocytes) mais également dans certaines cellules rénales ou intestinales (entérocytes, impliqués dans l’absorption des nutriments, https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2020/04/29/covid-19-est-aussi-une-maladie-inflammatoire-vasculaire/ ).

 

En attente - L'Institut Pasteur en passe de proposer un vrai traitement, commercialisation imminente de traitements médicamenteux alternatifs, protocole de soins avant hospitalisation en trois étapes pour non-vaccinés, principes actifs et molécules alternatives, vers des thérapies spécifiques à usage des vaccinés.

Dans l'intermède, quelques ressources utiles :

https://www.zonefr.com/post/81300_la-majorite-des-medecins-americains-refusent-les-vaccins-d-039-apres-l-039-aaps.html 
"Se soigner du covid, du côté du patient" - http://www.altersexualite.com/spip.php?article1044 ou https://www.profession-gendarme.com/se-soigner-du-covid-du-cote-du-patient/ 
"Le zinc aide à augmenter les niveaux de glutathion qui aident à dégrader l'oxyde de graphène" - https://1scandal.com/le-zinc-aide-a-augmenter-les-niveaux-de-glutathion-qui-aident-a-degrader-loxyde-de-graphene/ 
"Tout miser sur la stratégie vaccinale est un non-sens" - https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/gerard-guillaume 
"Lettre d'information à l'attention des sénatrices et sénateurs" - https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/lettre-dinformation-lattention-des-senatrices-et-senateurs-lesgards#.YPwOcVgU9cA.twitter 
  "Covid-19 et Homéopathie" - https://www.actionhomeo.fr/Covid_19_et_Homeopathie.i.htm 
  "Plusieurs protocoles de traitement du covid-19 qui semblent aussi efficaces pour les variants que pour le virus original" - https://marie-claire-tellier.over-blog.com/2021/08/les-mensonges-derriere-les-accusations-sur-la-pandemie-de-personnes-non-vaxxeess.html 
"Traitement des syndromes inflammatoires post-vaccinaux" - https://covid19criticalcare.com/covid-19-protocols/i-recover-protocol/ 
  "Détox Graphène et Protéine Spike", Doses à doubler pour les vaccinés - https://changera.blogspot.com/2021/08/israel-la-troisieme-injection-provoque.html 
  "Publicité Mensongère" et Traitements - https://nice-provence.info/2021/09/01/publicite-mensongere-vaccinationn/ 
 "Sources d'anti-oxydants pour détruire la couronne nécro-moléculaire d'oxyde de graphène" - http://xochipelli.fr/2021/09/ 
   

 

J'espère ce guide en construction pouvoir modestement contribuer à une traversée pandémique plus sereine et plus raisonnée pour tout un chacun.

commentaire(s)