Le silence médiatique autour de l'Appel des militaires du 8 mai !


Appel des généraux du 8 mai : comment Macron l'a rayé sciemment de notre mémoire collective !

.
1°)-Le silence médiatique autour de l'appel des militaires du 8 mai :
 
Dimanche soir 8 mai : des généraux d'Active postent un second appel sur le site du journal "Valeurs Actuelles". Notamment, ILS DENONCENT LES ACCOMMODEMENTS DE MANU 1ER AVEC LA PEGRE. UNE STRATEGIE DU CHAOS entretenue volontairement depuis 2017, consistant entre autres, à chérir les dealers, casser le mental des honnêtes gens.
 
Plébisciter le Mal, minorer le Bien..
 
Ainsi, comme le montre un article remarquablement écrit par le Docteur Bugnon-Mordant, le quartier de Stalingrad est devenu le haut lieu crasseux des dealers. Comment ce quartier populaire de la ville lumière s'est transformé en quartier poubelle, miroir crasseux terminant sa chute dans un gouffre d’excréments, de vomissures et de pus.
 
Tout de suite, le second appel des militaires est un succès populaire. En deux jours, 1,9 millions de lecteurs, 250 000 signatures. Nul doute qu'un mouvement social anti Macron, non contrôlé par les Mélenchon, Lassalle et Onfray, est en train de soudre. On se dirige tout droit vers le million de signatures.
 
Mais patatras : sur consigne certainement de la Macronie, qui commence à comprendre que cela va chauffer pour son matricule, la direction de "Valeurs Actuelles" cesse de comptabiliser publiquement les signatures. Du jamais vu de mémoire de pétitionnaire !Depuis toujours, le nombre publiquement affiché de signatures mobilise le lecteur. Suscite l'envie d'y apposer à son tour sa signature, afin de faire groupe. On le sait : une pétition sans le nombre de signatures de l'heure est une pétition morte !
 
Or, j'ai beau consulter le site de "Valeurs Actuelles" chaque jour : le compteur reste toujours bloqué sur le chiffre du mardi 11 mai à 18 heures : 249 000 signatures !
 
2°)-Les médias aux ordres veulent nous faire oublier la mort d'Eric Masson et l'appel des militaires :
 
Nul doute que l'objectif est de faire basculer cet appel critique de Macron dans l'amnésie des consciences. Comme écrit Eric Hazan, éditeur des éditions La fabrique, "L'OCCULTATION DU PASSE FAIT PARTIE DES ARMES DU MAINTIEN DE L'ORDRE" (cf "Les Inroks", 22 décembre 2014) !
 
Et ce n'est pas tout. Comme il ne vous a pas échappés, la médiatisation de l'appel des généraux a cessé du jour au lendemain. Certes lundi et mardi 10 et 11 mai, Cnews a donné la parole à Jean-Pierre Blache Bernadac, signataire du premier appel.
 
Et au Général Delawarde, également signataire du premier appel. Mais curieusement, celui-ci fut victime d'une coupure de Wi-Fi, juste au moment où il voulait prendre la parole en visioconférence, et alors que sa WI-FI marchait très bien.
 
Ensuite, écouter Cnews pendant une semaine fut très instructif : non seulement, on ne parla plus du policier Eric Masson, lâchement tué par une petite frappe sûre de son pouvoir de potentat local de la drogue.
 
D'ailleurs, en ce sens, il fallait voir les égards, le terme n'est pas trop fort, des journaleux de BFMTV et Cnews vis à vis de ce sombre voyou ; qualifié au pire de "suspect"(sic), "niant les faits" (sic).
 
Entre temps, on a eu droit à deux "traques de forcenés"(sic) dans Les Cévennes et dans le Gard ; des directs interminables tout l'après midi, alors qu'il ne se passait rien. Visant juste à nous faire croire fallacieusement, que la pègre était traitée avec la sévérité qui convient, à hauteur de ses crimes.
 
Ces directs visaient surtout à nous faire oublier la mort ignoble d'Eric Masson et les critiques du second appel de militaires. Lorsqu'ils découvriront cette triste et menteuse réécriture de l'Histoire, de la non politique de la sécurité dans laquelle vivait la société française 2021, les historiens rigoleront comme des baleines devant de telles ficelles aussi grossières, visant à nous hypnotiser ! Devant tant de poudre aux yeux fourbe et hypocrite !
 
Heureusement, les français perçoivent encore très bien la triste réalité non sécurisée, dans laquelle ils vivent : 66% D'ENTRE EUX NE FONT PAS CONFANCE A MACRON POUR ASSURER LA SECURITE DANS LE PAYS (sondage entendu sur Cnews) !
 
3°)- Les militaires signataires des 2 appels font l'objet de mille critiques !
 
Histoire de faire oublier les paroles lucides des généraux signataires sur le laxisme sécuritaire de Macron, les réseaux sociaux manipulés ont passé leur semaine à critiquer les généraux signataires d'un des deux appels.
 
J'ai été obligée de rédiger un véritable questions-réponses à ces critiques, qui n'ont d'autre but que de  démonétiser les signataires. Faire oublier leurs critiques vis à vis d'un Macron ami des voyous.
 
3-1°)- Les militaires signataires de l'appel participeraient de l'opposition contrôlée : ne sont-ils pas muets sur la dictature sanitaire imposée par le petit banquier ? Il est inexact d'affirmer que le Général Delawarde occulte la question du Covid et du confinement. Sur le site réseau international, il publie chaque semaine des rapports très précis sur le Covid-19.
 
3-2°)- Les généraux signataires seraient des francs maçons :
 
En ce moment, il est aussi de bon ton de traiter les militaires signataires des deux appels de "francs-maçons"(sic), uniquement préoccupés de "contrôler la population"(sic).
 
Cette critique est difficile à établir, vu que les signataires du second appel sont restés anonymes. Personne n'apporte la preuve palpable, que Bernadac ou Delawarde soient des franc maçons.
 
Au passage, dans le genre "contrôle des populations", on rappelle qu'à deux reprise, à la fin de l'année 2018, sur ordre de Parly, les militaires ont refusé de tirer sur les gilets jaunes. L'armée est peut être le terrain de l'opposition contrôlée, mais elle sait le faire avec honneur.
 
Mais pire encore, ce que personne ne dit, c'est combien la franc maçonnerie est présente au sein de la Justice, Fonction publique, parmi les députés, comme Mélenchon, ce qui est de notoriété publique.
 
Voire les Présidents de la République, comme Hollande et Macron. Et là, personne ne moufte. Macron peut dire ou faire les pires choses : jamais personne, y compris les facebookiens sincères, ne lui reprocheront ses états de service dans la franc maçonnerie. Ce qui, avec les généraux signataires, donnent le sentiment d'un jugement "deux poids deux mesures", tout à fait assumé !
 
3°)-Il est de bon ton d'affirmer que l'armée vote "extrême droite" comme un seul homme..
 
L'armée vote pour le RN. Et, de façon équivalente, pour les partis modérés.
 
La réalité est donc plus nuancée.
 
Selon une étude de la Fondation Jean Jaurès du 15 juillet 2019 intitulée " Pour qui votent les casernes ?", l'armée vote pour M Le Pen (45%), Sarkosy (22,9%); Hollande (11%), Bayrou (11,4°) : soit un total des trois 45% équivalent au vote Le Pen.
 
Donc dans l'armée, le vote Le Pen est tempéré par un vote pour les partis dits "modérés", au moins équivalent au vote frontiste.
 
PS - Est-ce d'avoir fait du tapage ce matin sur ZONE, à propos du verrouillage du nombre de signatures, sous de l'appel des militaires du 8 mai : toujours est-il que "Valeurs Actuelles" vient de publier de nouveaux chiffres !
 
2,423 958 visiteurs et 287 578 signatures : chiffres soit disant datant du vendredi 14 mai à 18 heures.
 
Personnellement, je trouve le nombre de signatures bien bas, comparé au nombre de lecteurs. Nous n'avons aucune garantie que "Valeurs Actuelles" ne triche pas !
 
Je maintiens ce que j'ai écrit ce matin : l'absence d'un compteur public a "cassé" la dynamique de signatures ! On aurait voulu fusiller cet appel, que l'on ne s'y serait pas pris autrement !
 
il faut exiger la remise en place d'un compteur public, où chacun peut voir la progression du nombre de signatures. Sinon, c'est la porte ouverte à tous les truquages et à des chiffres insincères !

commentaire(s)


Gérard Luçon 5 semaine(s)

alors s'il faut sombrer dans la caricature ... effectivement les militaires sont d'extrême-droite et les gens de gauche sont des sodomites pédophiles ... Par contre la presstituée française ne mérite aucunement l'appellation de "P. respectueuse" !!!

 
  • Apprécier
  • Aimer
  • Hahaha
  • Sensationnel
  • Triste
  • Révolté(e)