Macron n'a plus aucun rempart pour se défendre !


Aujourd'hui, il existe un parallélisme de procédures : arrivé de façon illégale à l'Elysée en 2017, Macron subit aujourd'hui, une menace de putch de l'armée (cf appel des militaires dans "Valeurs Actuelles"). Seul moyen de virer Macron...!

.
 
21 328 militaires signataires : ce n'est plus une émeute, c'est une révolution !
 
Julien Dray, petit flic de la circulation au service servile de Micron 1er, estime que les militaires signataires de l'appel publié par Valeurs Actuelle (JP Blache-Bernadac, Général Delawarde) sont les "ennemis" de la République avec un grand R.
 
... derrière laquelle se cache frileusement l'illégitime Macron, arrivé par infraction à l'Elysée en 2017 : en siphonnant grossièrement les autres listes de candidats, y compris les listes UPR et NPA. En clair, son score de 24% obtenu "officiellement" au premier tour (23 avril 2017) a été obtenu, notamment en diminuant mécaniquement le résultat des listes de la FI, Fillon, FN, qui étaient devant lui.
 
Il existe donc un parallélisme de procédures : arrivé à la hussarde à l'Elysée en 2017, Macron subit aujourd'hui, une menace de putch de l'armée (cf appel des militaires dans "Valeurs Actuelles"). N'en déplaisent aux donneurs de leçons en légalité, c'est le seul moyen de virer Macron vissé à l'Elysée. Nous subissons toutes et tous une dictature depuis 2017 : absence du droit de manifester constitutionnellement. Censure réitérée sur les réseaux sociaux, avec risque de peine d'emprisonnement, pour toute position contraire à la position officielle.
 
Le fait que 58% des français soutienne l'initiative de l'armée, que l'on compte plus de 21 328 signatures, montre la popularité des "putchistes". Chiffre à rapprocher des 2,22% conférés à Macron lors des dernières élections municipales de 2020.
 
A ce stade, petit rappel de deux phrases très importantes du quinquennat Macron :
 
1°)-Phrase prononcée par Macron lui-même en juin 2017 : "Vu les conditions particulières dans lesquelles je suis arrivé au Pouvoir, je ne finirai peut-être pas mon mandat" (sic).
 
Si on décrypte, cela signifie en clair : "je suis arrivé à l'Elysée suite à une haute trahison : vote populaire complètement trahi et reconstruit en faveur des seuls patrons du CAC40. Je peux être éjecté à tout moment, MON POUVOIR EST FRAGILE" .
 
2°)- Phrase prononcée par Yves Lefebvre, Secrétaire Général du syndicat SGP-FO de la Police dans le JDD du 9 décembre 2018 : "la Police est le dernier rempart de Macron" (le JDD l'avait mis en sous-titre, en gras).
 
Là encore, cela signifie que la Police 2021, se planquant dans les commissariats par peur du Peuple français (voir article de Mark Markus que j'ai reposté il y a deux jours) n'est plus le rempart de Macron. Si jamais, l'armée met en oeuvre sa menace de putch, la Police ne bougera pas ou peu pour défendre la Macronie.Celle-ci par ailleurs n'a aucune base sociale. 
 
Macron est en short. MACRON N'A PLUS AUCUN REMPART POUR LE DEFENDRE !
 
 
 
 
 
 

commentaire(s)


PATRICK MANIACI 1 semaine(s)

Patrick Maniaci >> j'avais écrit 15 jours après le premier tour des présidentielles, un article mettant en avant le coup d'Etat sans soldats de Macron et cela suite à des infos publiées ( et vérifiées par moi ) sur le journal "La Pravda" qui est en général toujours bien renseigné....En effet la Pravda mettait en avant plusieurs éléments vérifiables > les votes blancs reportés par le Ministère de l'intérieur sur la candidature de Macron ( Lyon dont le maire était Gérars Colomb futur ministre de l'intérieur )= > Zéro vote blanc à Lyon !..En Belgique ( qui a toujours suivi les résultats heure par heure de toute les élections européennes >> à Midi Macron était annoncé en 4ème position à 10% loin derrière les autres candidats !..Et silence radio en Belgique > plus de suivi heure par heure des résultats depuis midi !... En France sur les bureaux de votes, moult citoyens qui habitaient depuis plusieurs années au même endroit >> rayé des bureaux de vote !.. Il est vrai qu'il est facile de voir quels sont les bureaux de vote qui votent à droite ou à gauche ( d'où les fameux tripotages depuis des décennies par les élus en place )... Marine Lepen et je crois aussi Mélenchon ont demandé après à voir les résultats au Ministère de l'intérieur >>> et ce dernier ( dont Gérard Colom avait été nommé ministre ) a refusé de donner suite aux demandes !!! Deux semaines après le deuxième tour, le journal de gauche "Libération" reprenait sur son site une partie des éléments de la "Pravda" et demandait l'invalidation du premier tour ! Cette annonce ne fut conservé sur son site que deux ou trois jours, puis enlevée !.. Pourquoi ? >> parce que le journal en faillite avait reçu de l'argent ou racheté par un mania de la presse aux ordres de qui ? .. Je vous laisse deviner...

 
  • Apprécier
  • Aimer
  • Hahaha
  • Sensationnel
  • Triste
  • Révolté(e)
 
PATRICK MANIACI 1 semaine(s)

Patrick Maniaci >> j'avais écrit 15 jours après le premier tour des présidentielles, un article mettant en avant le coup d'Etat sans soldats de Macron et cela suite à des infos publiées ( et vérifiées par moi ) sur le journal "La Pravda" qui est en général toujours bien renseigné....En effet la Pravda mettait en avant plusieurs éléments vérifiables > les votes blancs reportés par le Ministère de l'intérieur sur la candidature de Macron ( Lyon dont le maire était Gérars Colomb futur ministre de l'intérieur )= > Zéro vote blanc à Lyon !..En Belgique ( qui a toujours suivi les résultats heure par heure de toute les élections européennes >> à Midi Macron était annoncé en 4ème position à 10% loin derrière les autres candidats !..Et silence radio en Belgique > plus de suivi heure par heure des résultats depuis midi !... En France sur les bureaux de votes, moult citoyens qui habitaient depuis plusieurs années au même endroit >> rayé des bureaux de vote !.. Il est vrai qu'il est facile de voir quels sont les bureaux de vote qui votent à droite ou à gauche ( d'où les fameux tripotages depuis des décennies par les élus en place )... Marine Lepen et je crois aussi Mélenchon ont demandé après à voir les résultats au Ministère de l'intérieur >>> et ce dernier ( dont Gérard Colom avait été nommé ministre ) a refusé de donner suite aux demandes !!! Deux semaines après le deuxième tour, le journal de gauche "Libération" reprenait sur son site une partie des éléments de la "Pravda" et demandait l'invalidation du premier tour ! Cette annonce ne fut conservé sur son site que deux ou trois jours, puis enlevée !.. Pourquoi ? >> parce que le journal en faillite avait reçu de l'argent ou racheté par un mania de la presse aux ordres de qui ? .. Je vous laisse deviner...

 
  • Apprécier
  • Aimer
  • Hahaha
  • Sensationnel
  • Triste
  • Révolté(e)