Armée et Pouvoir


Article rédigé par notre camarade Alain Benajam, ami du Général Delawarde, signataire de l'appel des généraux publié dans Valeurs Actuelles du 21 avril !

.
ARMEE ET POUVOIR.
 
1°)-Excellente analyse de notre camarade Alain Benajam
 
Aucun pouvoir, depuis que l'état existe ne peut perdurer sans l'appui d'une force armée. Souvent force armée et pouvoir se sont confondus dans l'histoire de l'humanité.
 
Quand survient une discordance entre force armée et pouvoir politique, ce dernier à peu de chance de subsister longtemps, c'est ce que l'histoire des révolutions nous apprend, il n'y a aucune exception.
 
Dans les pseudo démocraties l'armée joue un rôle de surveillance du fonctionnement correct de l'état au travers diverses structures clandestines liées aux services secrets, n'oublions pas que la DGSE est constituée de militaires.
 
Les militaires français sont comme tous citoyens d'opinions différentes, mais deux grands courants politiques les traversent.
 
Un courant atlantiste issu de son anti communisme de la guerre froide. A Saint Cyr les futurs officiers sont éduqués dans l'opposition aux "rouges".
 
Un courant nationaliste dans le sens d'être garant de l'indépendance nationale.
 
Ces deux courants sont contradictoires.
 
Les excès du mondialisme macronien font en ce moment pencher la balance des opinions militaires côté indépendance nationale et les "rouges" ont viré vers le rose pâle et sont devenus mondialistes.
 
Les militaires de "l'appel dit des généraux" n'ont pu réaliser cette opération sans l'assentiment de leur collègues d'active et leur soutien.
 
Cette opération est capitale et sonne le glas des délires anti nationaux des macroniens et de la gauche mondialiste du capital.
 
Maintenant attendons de voir comment se passera la répression et la tentative de reprise en main.
 
2°)-Topo rédigé par Irascible le Gaulois :
 
Très juste, je partage cette analyse : peut-être même qu'une partie des atlantistes (atlantisme de Trump ou de Biden déjà on a là une scission) fusionnent avec les nationalistes …
 
La soumission du pouvoir politique est envisageable, n'a-t-elle pas déjà eu lieu ?
 
En tous les cas la crispation extrême de certains chroniqueurs globalistes, qui expriment une vindicte contre les militaires révèlent une véritable fébrilité. Cela prouverait la réalité de la menace (pour eux). Ce qui est important c'est que la fabrique médiatique de leur clivage gauche/droite passe à la trappe et apparait un autre plus parlant le clivage souverainistes/globalistes. Et avec en bonus les masques qui tombent.
 
Ce globalisme utilise les crises, le COVID, l'écologie, l'antiracisme, le revenu universel … comme des chevaux de Troie pour avancer. Et bizarrement, les tenants de ces organisations appartenant à ces courants se dressent contre les signataires et hurlent au putsch : l'alliance avec Macron apparaît enfin !
 
 

commentaire(s)