Petite histoire de l'humanité


sorte de synthèse vue de très haut, de très loin, qu'il convient d'approfondir, juste une grande ouverture pour réfléchir un peu...

.

Une petite histoire de l'humanité. Un peu longue peut-être. Imaginons que le monde a bien été créé. Beaucoup de textes anciens, dans l'espace et dans le temps vont dans ce sens. Imaginons donc que l'homme a bien été créé. L'homme est évidemment ici l'être humain. Et que cette création a bien été suivie d'une jalousie de certaines créatures célestes. Cela aussi de nombreux textes l'évoquent. Même si les plus connus concerne la révolte d'un certain nombre d'anges suite à la création du couple Adam et Eve.

 

Donc, soit le chemin parcouru mène vers le Créateur, le principe premier, l'énergie créatrice, l'univers, vers l'une des visions de la créations, soit il mène vers le révolté, ou une vision du révolté. C'est à dire qu'il faut regarder ce qui se passe et voir si cela mène à l'amour et la bienveillance créatrice, ou au manque d'amour et à la malveillance destructrice ; le révolté s'étant promis de détourner l'homme de Dieu.

 

Détourner l'homme de Dieu. Oui, mais comment ? En répétant ce qui s'est passé avec Adam et Eve et la pomme en leur faisant miroiter d'être comme des dieux, d'être des hommes dieux. En retentant la promesse faite au Christ dans le désert de tenir le monde à ses pieds. Tout est le fruit d'une volonté, volonté créatrice ou volonté de détourner les énergies de la Création. Tout fait a son origine quelque part sur Terre et remonte à l'une de ces deux volontés : aimer ou refuser d'aimer ce qui est.

 

Avec la création de l'univers et du monde, des règles régissent la bonne marche de l'ensemble à tous niveaux. Et si la Liberté de notre devise était justement celle qui consiste à violer toutes les règles et lois naturelles inscrites par le créateur dans l'univers et donc dans l'être des hommes, notamment par la programmation, pour parler le langage informatique d'aujourd'hui, de l’ADN. Adam a croqué la pomme tendue par Eve. Le couple a donc fauté. Péché contre ce qui a été demandé par Dieu. Sous l'impulsion du serpent. Certains voient dans ce couple le véritable être humain. Ce qui pourrait expliquer pourquoi la volonté de séparer, d'opposer hommes et femmes demeurent très forte en notre temps prétendument civilisé.

 

Violer les lois de la nature, promouvoir les oppositions entre ce qui se complète, comme l'homme et la femme, les parents et les enfants, les droits et les devoirs... et tant d'autres choses. La Liberté donc de l'enfant qui refuse ce qui vient du père. De ses parents. De ses géniteurs. De ses créateurs.

Étouffer le triptyque âme, corps, esprit, le briser, le séparer dans le souci des êtres abaissés au rang d'animal de consommation et d'expérimentation de tout ce qui peut l'éloigner de son être, de sa nature. Il faut voir là l'ensemble des pollutions qui se retrouvent dans l'âme, le corps et l'esprit. Pollutions matérielles, intellectuelles et spirituelles.

 

Amour et bienveillance dénoncés et montrés du doigt comme de la faiblesse pour promouvoir haine, colère, agressivité et jalousie. Entre autres. En jouant sur les instincts animaux de l'espèce que nous sommes sans être uniquement cela.

Diviser pour régner. Dresser les uns contre les autres au lieu d'accepter les différences et les échanges. Vouloir dominer, écraser, vaincre. Convaincre par la force, d'une manière ou d'une autre.

 

Passer des sociétés spirituelles aux sociétés scientifiques athées. Passer de la prééminence des humanités dans les apprentissages aux sciences plus techniques et matérialistes, des sciences humaines vers les sciences matérielles. Toujours cette image d'aller vers le bas et non vers le haut. De se détourner du Ciel... de détourner l'être humain du Ciel... Effacer les repères par l'illusion du monde virtuel, inventer des besoins pour enchaîner les hommes, inventer une crise sanitaire pour tenter de vacciner toute la planète avec des produits ARN afin d'atteindre l'ADN et détourner l'être du corps qui lui a été donné par son Créateur, et par les procréateurs suivants, au bénéfice de celui qui veut détourner les hommes de Dieu, de l'univers par tous moyens.

 

Ce petit texte est indicatif, un portrait brossé à la va vite. Il vous appartient de le découvrir et de l'approfondir par vos moyens, par des échanges, des curiosités. Amour et bienveillance. Je le dirais bien dans toutes les langues mais leur maîtrise me fait défaut. Je vous aime.

 

commentaire(s)