Emmanuel Todd invite les jeunes à jouer au jeu vidéo : "Prendre l'Elysée" !


La jugeote d'Emmanuel Todd chute. Dégringole. Sombre de livre en livre. De passage média en passage média. Cette fois-ci, il prône la révolte des jeunes par l'internet, au seul motif qu'ils sont les plus nombreux. Et les chômeurs ? N'y en a-t-il pas eu 9 millions ?

.
1°)- Brigitte Pascall : la jugeote d'Emmanuel Todd chute. Dégringole. Sombre de livre en livre. Passage média après passage média. Cette fois-ci, il prône la révolte des jeunes par l'internet, au seul motif qu'ils sont les plus nombreux.
 
1.1°)-Emmanuel Todd invite les jeunes à jouer au jeu vidéo : "Prendre l'Elysée" !
 
Et les Gilets Jaunes ? El les chômeurs ? N'y en a-t-il pas 9 millions en France. Sur ce seul motif, on peut se demander "pourquoi" ils ne se sont pas déjà révoltés. A l'aune de cet argument purement "quantitatif", on peut se demander pourquoi les Gilets Jaunes, après deux ans d'efforts surhumains, de coups graves, blessures de guerre assenées par la Police-milice du Pouvoir, n'ont pas viré Macron de son bureau à l'Elysée ?!
 
Le syndicaliste du mouvement social de 1995, Claude Debons, a essayé de créer un syndicat de chômeurs. Il nous disait en réunion de la Commission chômage-précarité du PG, que c'était la chose la plus difficile qu'il ait jamais tentée !
 
Alors, envisager de réussir à créer une organisation de jeunesse de masse : alors que les 18-25 ans sont hyper individualistes. Enfants de la culture libérale. Forgés sur le seul modèle de la réussite sociale. N'ayant aucune culture politique critique. Sans "leader" politique auquel elle pourrait se raccrochait : le temps (2017) où la France Insoumise était la formation préférée des moins de 25 ans est bel et bien révolu.
 
Alain Badiou disait avec beaucoup de lucidité : "la Jeunesse est demandeuse d'une offensive politique anti système" (cf interview sur la chaine Parlementaire de mai 2017). Soit. Mais en 2017, elle avait un leader naturel : Mélenchon, ce qui n'est hélas plus le cas aujourd'hui, au vu de l'aggiornamento PS bis imposé par Corbière et Chikirou.
 
On ne dit pas que la Jeunesse, dans ses fractions les plus conscientisées, ne participera pas à un mouvement politique d'ensemble anti Macron. Encore faut-il reconstruire et populariser ce mouvement politique critique. 
 
Vraiment, il n'y a qu'un essayiste peu politisé comme Todd, ami du très contestable Ruffin, pour nous vendre un tel bobard...!
 
1.2°)- Que sont mes amis devenus...?
 
Todd, cette institution que tu es devenu, personne n'ose t'attaquer sur les réseaux sociaux. Ta solide position dans les médias s'est établie de façon dialectique, en réaction au pouvoir insolent de la culture libérale, accompagnant l'arrivée de la gauche mitterrandienne au pouvoir.
 
Todd, tu étais la butte témoin d'une pensée humaniste et marxiste préservée, chouchoutée : comme une plante verte sur le balcon, qu'on arrose amoureusement, pour nous faire oublier la laideur et le macadam de la grande ville.
 
Exactement comme dans la chanson de Brassens : "Pieusement noué aux bouts de vos dentelles, j'avais sur ma fenêtre un bouquet d'immortelles, que j'arrosais de larmes, en souvenir de vous ..."(sic) ("Le 22 septembre").
 
Comme Alain Badiou, Jacques Généreux, Jacques Sapir, Frédéric Lordon, tu étais le dernier des mohicans de la "french theory", pour les américains. La "vraie" pensée, fille du siècle des Lumières, pour les petits français que nous sommes. Celui qui, à l'instar de Victor Hugo pouvait dire : "et s'il n'en reste qu'un, je serais celui là"(sic) à m'opposer à Napoléon III.
 
Mais Macron est arrivé par infraction à l'Elysée. Avec des serveurs truqués (SCYTL). Et toi, toute cette belle gauche intellectuelle, que nous aimions tant,-la même qui étrillait d'importance Sarkosy et Hollande-, vous vous êtes misérablement tus devant le petit banquier, dictateur aux 50 mots de vocabulaire (voir sa triste discussion avec Schwab au Forum de Davos de 2020).
 
Aussi, tes leçons de Révolution bolchevique, dispensées aujourd'hui à l'adresse des jeunes, j'ai un peu envie de te conseiller de te taire. Commencer à ressortir tes premiers (et excellents) livres, où tu prônes une alliance entre les classes populaires et la classe moyenne. Rappeler et populariser tes concepts politiques et stratégiques, dont pourra s'emparer opportunément le nouveau mouvement anti système, anti Macron.
 
Très modestement, notre Rassemblement "Pouvoir au Peuple" regroupant des ex-insoumis, le PRCF, le PARDEM et le CNSJS, travaillant avec le mouvement nationaliste d'Alain Benajam et "Génération frexit" d'Olivier Loisel (ex-UPR), est une première pièce de puzzle.
 
 
2°)- Emmanuel Todd : il est plus facile de s’emparer de l’Élysée par un encerclement informatique que par la rue

Il y a toujours, dans les interventions médiatiques souvent décousues d’Emmanuel Todd, cet éclair de génie où il éclabousse un sujet de sa lucidité. Démonstration avec cette dernière interview accordée à Marianne.

Les sociétés avancées, explique Todd à propos du Covid, se sont arrêtées pour sauver les vieux. Et ce sont les jeunes générations, pourtant peu touchées par l’épidémie, qui en font les frais.

Les jeunes générations n’ont pas encore assez souffert

Mais les jeunes, englués dans la religion individualiste héritée de leurs parents, sont incapables de réagir.

« La vérité, c’est que la crise n’est pas encore assez violente, le niveau de souffrance n’est pas encore assez violent. »

La force des personnes âgées, continue Todd, crucifiant d’avance les espoirs de la gauche institutionnelle pour la présidentielle 2022, c’est leur bulletin de vote :

« Le seul bon argument contre la démocratie, c’est ce pouvoir du bulletin de vote des gens qui ne travaillent plus. »

Une insurrection passant par Internet mettrait les jeunes dans une situation de domination absolue

La conclusion de Todd touche au sublime :

« Dès qu’on se met à l’extérieur de ce système du bulletin de vote, les jeunes sont tout à fait assez nombreux pour réagir. Il y a un domaine où les jeunes peuvent être tout puissants, c’est dans les moyens de communication des technologies modernes, auxquels les vieux ne comprennent rien du tout.

Une insurrection passant par Internet, une révolte au niveau de ces structures, mettrait les jeunes dans une situation de domination absolue. Si les gens qui sont compétents en informatique se prennent pour des Gilets jaunes, ça va trembler. Un encerclement informatique de l’Élysée me paraît beaucoup plus facile à réaliser qu’un encerclement physique par les Champs-Élysées. »

Hackers de tout le pays, unissez-vous ! Haro sur les institutions politiques corrompues du pays, sur les centres névralgiques des lobbies prédateurs. Aucune cohorte de flics ne peut vous empêcher de les prendre d’assaut. Parole de Todd.

 

= Source : Marianne

Photo du Yeti
A propos de Pierrick Tillet  3685 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.

commentaire(s)