Changeons le monde avec humour et détermination!

Le journaliste Hubert YAO condamné à 5 ans de prison pour un article


Aucun journaliste ne devrait être mis en prison pour avoir fait son métier, nulle part dans le monde, et même pas dans une République bananière comme la Côte d'Ivoire.

.

Nous journalistes indépendants dénonçons le régime corrompu d'Alassane Ouattara depuis des années. Ce pantin de la France n'a aucune légitimité politique et démocratique car il a été installé au pouvoir comme un simple préfet après avoir provoqué violences et chaos et avoir participé au coup d'Etat contre le Président Laurent Gbagbo.

Chargé de veiller sur les intérêts des prédateurs internationaux au détriment du peuple ivoirien, il a en août 2019, fait enfermer et condamner à 5 ans de prison, notre jeune confrère Hubert YAO qui dénonçait dans un article la société Mondial Mines, une société minière qui souhaitait s'emparer d'une mine d'or à Nda Kouassikro.

Notre confrère a été arrêté pour le réduire au silence !

Certains de ses soutiens sur place, accusent la gendarmerie d’être complice de la société Mondial Mines qui entend exploiter le site de 80 ha à Nda Kouassikro.

Nous tenons à dénoncer ici le sort dont est victime Hubert YAO. Aucun journaliste ne devrait être mis en prison pour avoir fait son métier, nulle part dans le monde, et même pas dans une République bananière comme la Côte d'Ivoire.

Le régime du président Ouattara est un malheur pour le peuple ivoirien, pour sa liberté et sa dignité. Sans le soutien de la France, cet homme serait déjà devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l'humanité.

Nous Journalistes Sans Frontières réclamons la libération immédiate d'Hubert YAO et nous continuerons à dénoncer cet abus de pouvoir et cette injustice tant que notre confrère n'aura pas retrouvé sa liberté !

commentaire(s)