Changeons le monde avec humour et détermination!

Un journaliste "subversif" ?


Est-ce que le rôle d'un journaliste n'est pas d'être un contre pouvoir à l'arbitraire, au mensonge et aux abus de toutes sortes ?

.

En règle générale, je me soucie peu de ce que l'on peut dire ou penser de moi car en qualité de Chrétien, je considère ne devoir rendre compte de mes actes qu'à ce Dieu auquel je crois et qui est ma boussole de vie.

Mais il y a deux jours, un de mes confrères et Ami, homme de médias, esprit libre, juste et généreux m'a dit une chose qui m'a fait sourire sur le moment mais qui me perturbe depuis... Il se reconnaîtra...

"Eric, tu es probablement l'un des journalistes parmi les plus subversifs du monde, si ce n'est le plus subversif... Il n'existe pas d'autres journalistes qui disent et écrivent ce que toi tu publies..."

Diantre !

Cela fait 2 jours que ces mots résonnent dans ma tête et bien évidemment j'ai un peu de mal à les digérer car de quoi s'agit-il en fait ? Est-ce que faire son travail de journaliste avec honneur, honnêteté et intégrité c'est être subversif ? Est-ce que le fait de dire et d'écrire la vérité c'est subversif ? Vu sous cet angle là, ayant ma conscience en paix, je veux bien être considéré comme "journaliste subversif"...

Mais évidemment, ceux sur qui j'écris des vérités qui fâchent ne l'entendent pas de la même manière. Dénoncer la corruption, les lobbys abuseurs d'influence et de privilèges, les officines racistes semeuses de désordre, les enrichissements illicites et souvent criminels, les élites qui sucent le sang du peuple, la finance prédatrice, les lois iniques et liberticides, la répression et les violences policières, les injustices sociales et les inégalités, la stigmatisation d'une partie de nos compatriotes, la criminalisation de leur religion, les attentats sous faux drapeau, la propagande abjecte des médias en écho aux mensonges d'Etat, tout cela ne peut pas m'aider beaucoup à me faire des amis parmi ces gens là... Je le sais.

Mais est-ce que le rôle d'un journaliste n'est pas d'être un contre pouvoir à l'arbitraire, au mensonge et aux abus de toutes sortes ? Est-ce que le rôle d'un journaliste consiste à hurler avec les loups, à manipuler l'opinion publique, à alimenter la peur, à être le haut parleur des menteurs, des escrocs, des criminels ?

Je suis un vieux con attaché à des valeurs, à des principes et à l'éthique. Un peu hors mode dans cette période matérialiste où l'argent corrompt tout. L'argent ne m'achète pas car j'ai déjà tout eu. Et aujourd'hui, je suis riche de ne plus rien posséder car je l'ai voulu et ma seule richesse c'est ma foi en Dieu.

Et c'est parce que j'ai la ferme intention de me présenter devant Lui avec la conscience paisible d'un honnête homme, au moment venu, que je suis hermétiquement imperméable au moindre compromis.

Et c'est parce que je ne suis pas disposé au moindre compromis que mon prochain article risque d'être encore plus "subversif"...

commentaire(s)