Après tout un week-end sans internet (avez-vous une idée de comment on s'emmerde dans la jungle ? Je vous rappel que sortir dehors c'est jouer avec sa vie), je reviens déçu. J'ai beau chercher, partout, remonter le temps, je ne vois qu'une seule chose, la seule qui semble vous animer : la politique... C'est regrettable. Soyez certains que je suis tout aussi au courant de comment on se fait entuber, et même certainement plus que le grand nombre...
Quand je me rend sur mon nouveau réseaux social préféré, je me sens un peu déçu de me faire remettre le nez dans le caca, si je puis dire. Où est le beau ? Dénoncer c'est bien, ânonner c'est formidable, mais ça ne sert à rien. L'homme est lourd, comme le disait Céline, et quand il boit et qu'il fait de la politique il devient un marteau-pilon, rien de moins. Comme le pensais Schopenhauer, un vielle allemand, l'homme ne peu se maintenir au-dessus de ses instincts (dégueulasses) que par la pratique de l'art et de la bonté (si je me souviens bien). Aussi, il suffit de lire le même Schopenhauer "L'art d'avoir toujours raison", rien de moins qu'une démonstration en cinquante point de la vacuité du débat, pour ce rendre compte que ce que la société démocratique des lumières totalitaires considère comme de la vivacité n'est rien de moins qu'une gonorrhée putride.
Pour les autres, les concernés, dites-vous que la société est déjà morte, comme les gros arbres, elle mets simplement beaucoup de temps à passer; il n'y a plus rien à sauver. Il est inutile de vous accrocher à vos privilèges et à vos conforts car on vous a déjà spolié à font, vous ne vous ne rendez tout simplement pas encore compte. Il ne vous reste qu'à vous débarrasser de vos pharmakons, de vos parasites mentaux, et à commencer un vrai travail : penser le monde d'après, créer du beau, du vrai, du juste.
Vous n'avez que votre santé à perdre à vous faire du mouron pour le monde. Après tout vous n'existez pas. Vous n'êtes que des courants électriques qui ont mystérieusement décidés de bouger bizarre. Laissez les vilain à la vilenie, chattiez capitalement si ça vous amuse, qu'on en parle plus, et faisons du beau à la place. Ne pensez plus système, ce n'est que malheur, pensez à vous, pensez à ce que le futur pensera de vous.

#Prolotype

  
 
  • Apprécier
  • Aimer
  • Hahaha
  • Sensationnel
  • Triste
  • Révolté(e)